Bon nombre de mesures ont été prises telles que :

  • adaptation du formulaire de déclaration d’accidents de la circulation ;
  • extension du Baromètre de la Sécurité Routière trimestriel de l’IBSR ;
  • analyse de la qualité des statistiques d’accidents, notamment en comparant les données relatives aux victimes de la route dont dispose la police avec celles des hôpitaux ;
  • utilisation par la Police Fédérale de la route de la photogrammétrie pour un traitement rapide des accidents de la circulation : il s’agit d’un système automatisé qui consiste à faire un croquis sur la base d’une photo.

Une mesure qui n’a toujours pas pu être réalisée est la publication des statistiques d’accidents définitives dans les six mois qui suivent la fin de l’année civile.